LIMADA ?
LIMADA ?


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


anipassion.com
Partagez | 
 

 L’islam à l’étranger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 05/07/2008

MessageSujet: L’islam à l’étranger   Mer 29 Déc - 11:12

Les problèmes de la femme entre traditions stagnantes et traditions étrangères
Section : Comprenons l’Islam
L’islam à l’étranger


Des centaines de milliers de français ont embrassé l’islam et je ne doute aucunement que ces gens bien guidés soient heureux de leur destin et ne fassent pas beaucoup de cas des difficultés qui entravent leur parcours de temps à autre !

La France a été - et est toujours - l’un des pays les plus engagés contre l’islam. Elle a été le point de départ de la première croisade ! Puis, dans les deux derniers siècles, elle a engagé une guerre de religion en Algérie qui n’a rien épargné. Le Général de Gaulle dit dans ses mémoires que la population française a donné au cours de sa présidence seulement environ 150 tonnes d’or pour évangéliser l’Algérie !

Les français sont catholiques. Quand les protestants ont tenté de répandre leur doctrine dans le pays, le public en colère leur a fait passer une nuit noire durant laquelle ils ont massacré près de quarante mille protestants et ont pu ainsi arrêter leur progression ! Cette tragédie est connue sous le nom de la Saint Barthélémy !

Je ne mentionne ces faits que pour montrer que les français qui ont embrassé l’islam ont dû franchir des obstacles difficiles et faire face à des craintes et malheurs sans nombre. Mais ceci n’est pas la seule origine du problème. Je dirais même que la première origine est l’état des musulmans qui ont émigré d’Afrique du Nord et de certains pays asiatiques vers la France. Il s’agissait de musulmans décadents culturellement et moralement et qui n’honoraient guère leur religion. Les meilleurs parmi eux occupaient les bas emplois et si on les comparait aux juifs vivant en France ou qui y sont de passage, nous verrions une différence énorme. Notons que lorsque la France a colonisé l’Algérie et a rencontré une résistance religieuse forte, elle a pensé à transférer les maronites libanais dans ce pays insoumis. Mais cette idée a été écartée car le France avait besoin de ces gens au Moyen-Orient où ils étaient irremplaçables !

Je pensais à une époque que seuls les gens d’origine latine se distinguaient par leurs fortes émotions contre l’islam. Mais quand j’ai examiné les massacres inter-communautaires en Inde et l’assassinat de milliers de musulmans impuissants, j’ai compris que la politique anglaise était derrière cette calamité ! La position de l’Europe et sa politique contre l’islam doivent être étudiées minutieusement. L’ère coloniale est pratiquement terminée [1] et une nouvelle ère de lutte religieuse qui mérite que l’on s’y attarde un peu a commencé. Et, en tout état de cause, ceci nous concernera de loin ou de près !

Dr. Hasan Hathût dit : Les pays européens venaient à peine de sortit de la seconde guerre mondiale regrettant plusieurs millions de leurs enfants qu’ils sont tombés dans le piège du contrôle des naissances par crainte de pauvreté ou pour conserver un supplément d’aisance et de confort. Quand ils ont été dans l’incapacité de fournir suffisamment de bras pour satisfaire leurs besoins en main d’oeuvre, ils ont ouvert les portes de l’immigration à la main d’oeuvre étrangère de toutes provenances et se sont félicités des faibles rémunérations dont elle se contentait. Ces travailleurs venant de pays pleins de pauvreté et d’oppression ont apprécié leur nouvelle vie et leur séjour à l’étranger leur a plu. Ils ont acquis la nationalité des pays hôtes et y ont gagné une bonne situation. Ainsi une société mono-ethnique et mono-religieuse est devenue une société pluri-ethnique et multi-religieuse...

Ensuite, le docteur tient un propos qui mérite réflexion : A Bruxelles, ville qui se considère comme la capitale de l’Europe, un nouveau-né sur deux sera musulman à partir de 1995. En Grande Bretagne, ceux qui parlent un dialecte indien sont deux fois plus nombreux que ceux qui parlent le galois. En France, on dénombre 700 mille musulmans, ce qui représente le double de la différence de suffrages entre le gagnant et le perdant aux élections présidentielles de 1974. A Berlin Ouest, trois chaînes télévisées sont turcophones. Enfin, dans certaines villes européennes, le nombre de mosquées dépasse le nombre d’églises et il y a un flux incessant d’autochtones qui embrassent l’islam...

Que signifient tous ces faits ? Ils nous imposent, nous autres musulmans, de revoir notre attitude vis-à-vis des adeptes des autres religions et croyances et revenir aux règles primaires de la jurisprudence islamique et de sa bonne exposition et, avant cela, de bien pratiquer l’islam nous-mêmes et de respecter ses enseignements !

Les musulmans dans leurs pays d’immigration se doivent de s’attacher à la mosquée et de l’ouvrir aux hommes, aux femmes et aux enfants et de prendre soin de son rôle spirituel et culturel. Ils se doivent de faire connaissance les uns des autres sincèrement et chaleureusement car la rencontre des corps ne porte aucun fruit en elle-même. Ils doivent créer des espaces agréables dédiés à diverses activités publiques ouvertes aux deux sexes et régies par les enseignements de chasteté et de dignité requis par l’islam, des espaces dont disparaissent les saletés que sont les alcools et les drogues qui ont consummé l’occident au point de l’anéantir. Que ces mosquées et clubs soient des espaces où l’on peut parler en arabe et étudier tout ce qui entretient l’identité islamique et resserre les liens entre les immigrés isolés...

Il faut que les familles se rendent visite et échangent leurs connaissances dans les affaires privées et publiques. Qu’elles s’aident mutuellement à accomplir le bien. C’est de la folie que d’exposer l’étudiant musulman aux autres étudiantes non-musulmanes impudiques et séductrices et lui interdire de voir une musulmane qui croit en son Seigneur, préserve sa chasteté et s’élève au-dessus de ce que commettent les autres... Il faut créer un climat permettant le mariage selon les lois de Dieu afin que nos vertus ne se dissolvent pas dans les passions enflammées de ces pays.

Sachons que la préservation de notre religion et de notre communauté nécessite un cerveau croyant et une foi intelligente et non pas des gens semi-cultivés qui ne savent que s’exciter et sont incapables de produire... Il incombe aux pays d’origine de ne pas oublier ceux qui les ont quittés. Au contraire, ils doivent leur fournir les hommes, les livres, les journaux et toutes sortes de soutien humain et moral.

A mon avis, les émigrés installés en Europe ou aux Etats-Unis doivent chercher à s’ouvrir aux autres amicalement et faire leur connaissance et je pense que faire charité d’un sourire ne coûte rien !! Ceux qui nous méconnaissent sont excusables car des milliers de prêtres ont menti au sujet de notre prophète des siécles durant et ont répandu de nombreuses rumeurs sur lui. De même, les indigents d’esprit parmi nous ont donné de l’islam une image honteuse et l’ont rendu détestable au regard des gens non avertis. Ces deux raisons nous obligent à être patients dans la correction des erreurs et dans le renseignement des curieux.

L’Europe occidentale est sur le point de s’unifier. Il se peut que l’Europe de l’Est se joigne à cette union. Les masses de musulmans qui y vivent sont capables de faire beaucoup de choses pour leur religion et pour eux-mêmes ! Les affaires soulevées contre l’islam ne sont pas en liaison avec ses croyances ni son culte ! Les ennemis de l’islam sont suffisamment rusés pour exploiter les paroles et les attitudes des ignorants et notamment dans le domaine de la femme. C’est pourquoi je préconise de dissuader ceux qui ont la fatwa facile parmi les faux-prétendants au fiqh (i.e. la jurisprudence islamique) qui n’ont d’autres occupations aujourd’hui que de hurler l’obligation du niqâb ou l’interdiction de la photographie ou tout autre sujet sans poids ni valeur.


Sheikh Muhammad Al-Ghazâlî

Revenir en haut Aller en bas
http://www.limada.net
 
L’islam à l’étranger
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIMADA ? :: MOSQUEES DE L' AGGLOMERATION TROYENNE-
Sauter vers: