LIMADA ?
LIMADA ?

ETUDES DES SCIENCES ISLAMIQUES EN LANGUE ARABE
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Préservatif: vif débat aux Philippines après les propos du pape

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
saud
Invité



MessageSujet: Préservatif: vif débat aux Philippines après les propos du pape   Lun 22 Nov - 9:37

Préservatif: vif débat aux Philippines après les propos du pape
La position du pape Benoît XVI admettant l'usage du préservatif "dans certains cas" soulevait un vif débat lundi aux Philippines, le plus grand pays catholique d'Asie où l'Eglise et le gouvernement actuel s'opposent sur le sujet de la contraception.
Dans un livre à paraître mardi, le pape a admis l'usage du préservatif "dans certains cas" pour protéger du sida, en citant l'exemple d'un "homme prostitué", une évolution après la polémique créée en mars 2009 par ses propos en Afrique selon lesquels le préservatif "aggravait" le problème du sida.

Les commentaires de Benoît XVI faisaient la une lundi de la presse philippine dans un pays où le président Benigno Aquino a annoncé récemment que le gouvernement financerait la contraception pour les couples les plus pauvres, en dépit de la forte opposition de l'Eglise catholique, très influente.

Pour le président Aquino, la position du pape devrait contribuer à vaincre la forte résistance de l'Eglise sur ce projet de loi sur la contraception.

"Notre clergé ne peut pas être plus papiste que le pape", a déclaré le porte-parole du président Aquino, Ricky Carandang.

:

Préservatif: un pas très attendu qui infléchit l'image de Benoît XVI
Pour la députée Janette Garin, les commentaires du pape envoient un double message sur la position de l'Eglise. "Cela rend l'adoption de cette loi plus facile car les gens vont se rendre compte de la position ambiguë de l'Eglise. Les gens éduqués et ceux désorientés par le projet de loi réaliseront que nous (les défenseurs du planning familial), nous nous soucions de la population tandis qu'eux (les évêques) campent sur une position archaïque".

De son côté, l'Eglise philippine a jugé que l'interprétation des commentaires du pape avait été exagérée.

"Les derniers commentaires du saint-père sur l'utilisation du préservatif ne changent en aucune façon la position de l'Eglise sur la contraception artificielle", a déclaré Mgr Juanito Figura, secrétaire-général de la Conférence des évêques catholiques des Philippines.

"Le saint-père ne parle pas (de l'utilisation du préservatif) dans le contexte de contrôle de la population", a-t-il ajouté.

"Il parle du condom comme d'un moyen permis, mais pas comme le moyen principal pour prévenir le développement du virus du sida. Le condom n'est pas la solution morale à l'alarmante propagation du sida", a-t-il ajouté.

Aux Philippines, une loi prévoyant le financement de la contraception pour les plus pauvres est nécessaire alors que la population de 94 millions d'habitants a doublé en 30 ans, estiment les partisans de cette loi.

"Le gouvernement se doit d'informer tout le monde de ses responsabilités et de ses choix. Et il peut aussi aider ceux qui veulent utiliser une méthode particulière mais n'en ont pas les moyens financiers", avait déclaré en septembre le président Aquino, célibataire et catholique pratiquant, élu en mai dernier.

"Je pense que c'est au couple de décider ce qui est le mieux pour la famille, comment espacer les naissances, quelle méthode utiliser...", avait-il ajouté.

Environ 80% des Philippins sont catholiques, mais 68% estiment également que l'Etat devrait aider les familles en matière de contraception, selon un sondage réalisé début 2010.

L'Eglise conserve une grande influence dans ce pays et s'est élevée à plusieurs reprises, notamment en 2008, contre des projets de loi destinées à faciliter la contraception.

Plusieurs évêques avaient menacé d'excommunier le président Aquino, si celui-ci soutenait le projet de loi sur la contraception, avant de revenir en arrière.

Avec un taux de fertilité de 3,27%, la population des Philippines est estimée à 94 millions de personnes en 2010, contre 88,5 millions en 2007.
Revenir en haut Aller en bas
 
Préservatif: vif débat aux Philippines après les propos du pape
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIMADA ? :: LA LAÏCITE-
Sauter vers: