LIMADA ?
LIMADA ?

القدس لنا*القدس لنا*القدس لنا*
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 La Démocratie Israélienne: un modèle?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
saud
Invité



MessageSujet: La Démocratie Israélienne: un modèle?    Sam 6 Nov - 9:17

La Démocratie Israélienne: un modèle?
Israël, la seule et unique démocratie du Moyen-Orient.
L’expression est étincelante, scintille au milieu d’une sorte de boue teinté d’islamisme extrémisme une région située dans « l’Axe du Mal ».
Mais on dit également que tout ce qui brille n’est pas d’or. Cet Etat modèle dans la région serait-il en toc ? Très probable.

L’approche peut se faire par une simple comparaison mais nécessiterai de remettre en cause le leader du monde démocratique : les Etats-Unis.
Un coup d’œil attentif à l’Histoire Américaine suffit à découvrir un revers peu glorieux de la fondation de ce qu’on appelle un modèle de d’Etat moderne, libre et démocratique.
Israël n’a pu trouver meilleur exemple et semble sur le point de dépasser la maître.

Leader du monde libre, les Etats-Unis devraient pourtant soulever la controverse. A commencer par sa fondation. Aujourd’hui, il est en effet indéniable de ne pas reconnaître que derrière la belle épopée des réfugiés du Nouveau Monde, on retrouve une sorte de Nettoyage Ethnique voire un Génocide commis par les nouveaux colonisateurs envers les indigènes Américains. Ces même européens persécutés ou fuyant la famine européenne, ont, ironie du sort, décimé et détruit toute une population, tant sur le plan physique que sur le plan culturel afin de prendre possession de leurs terre. Mais d’après eux, la colonisation de était tout à fait justifiée…c’était The Promise Land.
Etrangement, cette histoire de persécutés à la recherche de leur Terre Promise nous rappelle une autre histoire. Suite aux persécutions en Europe (essentiellement Orientale), de nombreux juifs décident d’immigrer vers



leur Terre Promise, la Palestine. Tout comme les colons en Amérique, cette terre leur appartient de plein droit, et suivant leur exemple, s’en suit une expulsion massive, de nombreux massacres, vols, pillages, humiliations, voire ce que de nouveaux historiens qualifient, comme l’israélien Ilan Pappé, un Nettoyage Ethnique comme ce qui a pu se passer en Ex-Yousgoslavie.

Démocratie est un concept utilisé à toutes les sauces, revendiqué par beaucoup, mais appliqué par peu. Les penseurs politiques doivent probablement se retourner dans leurs tombes. « Le pouvoir au peuple », « souveraineté générale », « égalité de tous les individus ». Les définitions sont nombreuses. Alors que penser de la ségrégation qui existait encore, il n’y a pas 50 ans ? Loin et pourtant si proche il ne faut pas oublier qu’à cette époque, les Etats-Unis combattaient le Communisme en tant qu’incarnation même de la Démocratie.
Pourtant, au même moment, le leader du monde libre traitait une partie de son peuple à part. Les Noirs vivaient aux Etats-Unis mais ne pouvaient bénéficier d’une égalité en Droit face à leurs concitoyens ayant la peau blanche, et donc ne pouvait jouir des Droits merveilleux que ce pays démocratique.
Or aujourd’hui si Israël se considère comme une Démocratie (et par-dessus tout l’unique de la région à titre honorifique), il ne faut pas oublier qu’il y existe une inégalité en Droit des populations sur son territoire.
Check-point, routes réservées, plaques d’immatriculation différentes, barrière de « sécurité »… la ségrégation est telle que certains visiteurs juif venus d’Afrique du Sud ont été choqués de voir des routes différentes pour juif et non juif, chose qui selon eux même pas existé chez eux !
Quant à la fameuse barrière de séparation, beaucoup la compare au mur de Berlin, non sans raison. Elle est deux fois plus haute que le mur de Berlin et ses conséquences sont au moins aussi dramatique. Ses partisans avancent qu’elle a considérablement diminué le nombre d’attentat. Sûrement car elle a pris la population en otage. Son tracé n’a fait qu’envenimer la situation, grignoter des terres supplémentaires appartenant aux Palestiniens et accentuer l’apartheid mis en place.


Nous ne pouvons fermer les yeux devant cette vaste plaisanterie.
Israël derrière son image lissée, n’est, en aucun cas comparable à une démocratie qui se respecte. Dans la forme, ses citoyens ont peut-être la liberté de voter entre plusieurs partis et des droits garantissant leurs libertés. Le pays se vante souvent de l’existence des « Arabes Israéliens » considérés comme citoyens à part entière. Pourtant cette égalité ne vaut que si ces Arabes respectent une allégeance et une loyauté aveugle à Israël, toute critique étant proscrite. On pourrait citer l’affaire du député Hanin Zoabi qui ayant critiqué un des derniers crimes en date d’Israël (affaire de la flottille), s’est vue perdre ses privilèges et son immunité.


Dans les faits, le comportement d’Israël est contraire à tous les principes définissant un Etat Démocratique. Considérer Israël comme la « seule démocratie » du Moyen-Orient ferait doucement rire un étudiant de première ou deuxième année en Sciences Politiques. Car Israël est également la seule démocratie qui la tête haute, méprise le Droit Internationale et sans aucune honte de le Droit International, la IVe Convention de Genève, violer plus de 70 résolutions de l’ONU en toute impunité. Mais après tout, l’Union Soviétique se considérait elle aussi comme une démocratie.

Revenir en haut Aller en bas
 
La Démocratie Israélienne: un modèle?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIMADA ? :: LA PALESTINE*LA PALESTINE*LA PALESTINE-
Sauter vers: