LIMADA ?
LIMADA ?

ETUDES DES SCIENCES ISLAMIQUES EN LANGUE ARABE
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le croyant fort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
nour
Invité



MessageSujet: Le croyant fort    Sam 25 Sep - 6:04

Le croyant fort
Écrit par Cheikh abdelmajid
Louange à Allah, paix et bénédiction d’Allah soient sur son messager, Mohammed (saws). Le croyant (mu’min) fort est meilleur et plus aimé auprès d’Allah swt que le croyant faible (dha’îf). Et dans ces deux là, il y a un bien. Cherche avidement (ihris) ce qui te sera utile. Cherche aide et secours auprès d’Allah Seul. Ne faiblis pas dans l’accomplissement de tes actions (lâ ta’jiz). Lorsqu’une épreuve t’atteint, ne dis pas : « si j’avais fait ceci ou cela, les choses auraient été comme ci ou comme ça » mais dis : Allah a décrété. Il a fait comme Il a souhait (qaddaraLâhu wa mâ châ a fa’al). Car les « si » sont les points d’ancrage de l’œuvre du démon. (Sahîh Muslim)

Cette noble et authentique parole du prophète sws est donc une invitation à la recherche de la force et de la puissance. C’est également une invitation à rechercher les circonstances favorables à l’établissement de cette force et du secours d’Allah swt….


qawiyy : ce mot signifie « fort ». Dans le contexte de ce hadith, où il est utilisé de manière générale, ce mot englobe tous les aspects de la force relative à l’être humain, spécifiquement le croyant. C'est-à-dire la force et la santé du corps, la force d’esprit, la force de la connaissance, la force de la foi. Ainsi donc, le croyant fort dans sa foi, son dogme, ses connaissances, ses croyances, son corps, est meilleur que le croyant faible.

Allah (swt) aime les croyants, mais celui que Allah (swt) aime le plus c’est un croyant fort et excellent, dans toutes les choses que son seigneur lui a demandé, c’est celui qui accomplit les actions avec le plus grand perfectionnement que possible, avec sincérité et Ikhlass à Allah (swt).

Le fort, le puissant, n’est pas celui qui lève (augmente le volume de) sa voix lorsqu’il se dispute, ni celui qui sait s’embêter avec ses frères, mais c’est celui qui contrôle son âme lorsqu’il est en colère, comme notre prophète (saws) nous a montré.*




Un croyant fort, n’est pas celui qui se voit tout le temps dans la mosquée mais si tu le recherche dehors pour les intérêts des musulmans tu ne le trouveras pas, il sait seulement faire la prière comme s’il est le seul devoir dans l’Islam, pas du tout, mais c’est celui qui accomplit la prière avec Khouchou’ à Allah (swt) mais lorsque il sort de la mosquée il se voit un modèle typique de l’Islam, il fait son travail tout en montrant au monde l’éthique et le bon comportement islamique.

Al-khalifa (la Calife) Omar Ibn alkhattab (raa) regarda un jour quelqu’un abaisser sa tète, il s’informa de lui, et ils lui disait que c’est un ‘Abid (adorateur), il dit: (lève ta tète, ne fait pas mourir notre religion), et lorsque le prophète (saws) voit un musulman qui ne quitte pas la mosquée, quelque soit le temps de prière ou de non prière, il lui a demandé, qui te fait nourrir, il dis c’est mon frères, il lui répond, (lève toi, ton frère est meilleur que toi).




Un musulman fort est donc meilleur, si quelqu’un se demande, comment on devient fort, la réponse vient des renseignements de notre messager Mohammed (saws), qui nous montre que on dispose de deux choses avec lesquelles on peut être fort, mais ils peuvent aussi nous rendre faible lorsqu’on ne les utilise pas conformément aux indications et mode d’emploie islamiques.

Le prophète (saws) dit: (l’être humain est avec ses deux petits, son cœur et sa langue) c’est-à-dire que ce sont deux organes qui sont très petits et qui n’occupent pas trop d’espace dans le corps humains mais qui ont un énorme effet et qui produisent le plus d’activité humain. Avec ces deux organes le musulman peut devenir fort, le cœur qui lui donne la forte personnalité, la tendresse, la patience, l’endurance et la fermeté sur les bonnes actions.

Et la langue qui nous permet de chercher nos intérêts légaux, et de demander vos droits légitimes, d’ordonne le bien et d’interdire le male, le prophète (saws) dis: « La foi d'un serviteur n'acquière la droiture que si son cœur est droit et le cœur ne peut acquérir la droiture que si la langue est droite... »

Abou Houraïra (radhia Allâhou anhou) rapporte qu'il a entendu ces propos du Prophète Mouhammad (sallâllâhou alayhi wa sallam): "Certes, le serviteur peut prononcer un mot sans y prendre garde, mot qui (pourtant) lui vaudra le Contentement d'Allah et grâce auquel Allah l'élèvera de plusieurs degrés; mais le serviteur peut aussi laisser échapper une parole sans y prendre garde, parole qui provoquera la Colère divine et lui vaudra d'être précipité en Enfer." (Boukhâri)




Ce qui l’Islam nous demande, c’est de fournir l’effort dans l’accomplissement des actes et actions, personne ne se fera reprocher si les résultats ne viendront pas tels qu’il est espérés. Mais Allah (swt) est juste, il attribue le meilleur résultat au bon travail, et vis versa, il accorde le mauvais résultat au mauvais travail, Allah dit dans Al-Qur’an Al-karim: “Quiconque fait un bien fût-ce du poids d’un atome, le verra, et quiconque fait un mal fût-ce du poids d’un atome, le verra”




Sachant que l’effort propre tout seul, ne vaut rien pour le croyant, le prophète (saws) nous demande de chercher l’aide d’Allah, il dit (saws): (demande aide à Allah et ne faiblis jamais)

“Un compagnon raconte : “Le Prophète SAWS me dit : Ô Abdallah Ibn Qays ! Ne t’indiquerais-je point ce qui constitue l’un des trésors du Paradis ? Je lui dis : “Bien sûr, ô Messager de Dieu !” Et lui de me dire : “Dis : Il n’y a de force ni de puissance qu’en Allah.



Revenir en haut Aller en bas
 
Le croyant fort
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIMADA ? :: lA JAMAAT A TABLIGH est elle un bien ou un danger pour l'islam ?-
Sauter vers: