LIMADA ?
LIMADA ?

le Cheikh Moussa annonce l' Ouverture de la Mosquée Al-Ihsan :la salat aura lieu vendredi 22 septembre 2017
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


anipassion.com
Partagez | 
 

 Alain Finkielkraut le guide de tel aviv !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bnou sal
Invité



MessageSujet: Alain Finkielkraut le guide de tel aviv !   Mar 22 Juin - 8:09

Alain Finkielkraut: "On est passé de la génération Zidane à la génération 'caillera'"

Info d'un posteur invité par la rédaction Le Post.

Compte tenu de la tragédie de l'équipe de France qui se se joue en Afrique du Sud, il était évident que tôt ou tard, un micro se tendrait vers le philosophe Alain Finkielkraut afin se solliciter son avis. Ce fut chose fait sur Europe 1, ce samedi passé, dans l'émission de Pierre-Louis Basse et ce matin sur les ondes de France Inter chez Nicolas Demorand.



Commençons par un petit préalable. Le comportement de certains joueurs de l'équipe de France, empreint d'une bêtise incommensurable, allié à une méchanceté tout aussi incommensurable, me plonge dans le même état que toute personne aimant le football et l'équipe de France telle qu'elle s'est symboliquement construite depuis 1958.



Je suis accablé, consterné et révolté.



M'intéressant aux choses du football, disposant d'un petit réseau personnel, je peux confirmer que ce qui est écrit par les confrères qui suivent l'équipe de France est vrai, et parfois, en-dessous de la vérité, car les faits sont tels, qu'il va faudra mener dans les semaines à venir des investigations poussées afin d'établir de façon indubitable l'insoutenable vérité. Pour tout dire, je pense que Laurent Blanc devra se passer pour longtemps, voire définitivement, des Anelka, Ribéry, Evra, Gallas et Abidal, qui se sont conduits de façon honteuse, notamment avec Yoann Gourcuff.



Une fois ceci dit, grande est la tentation chez certains de passer aux conclusions définitives. Bien évidemment, Finkielkraut s'est empressé de saisir l'occasion aux micros d'Europe 1 et de France Inter, instrumentalisant l'équipe de France et ses malheurs pour entonner son couplet favori: « Tout ça c'est la faute des racailles de banlieue, même ceux de l'équipe de France et qui n'aiment pas la France ».



Sur Europe 1:

Et sur Inter:



« Génération Racaille », « Sopranos », le philosophe cogne dur. Et bien naturellement, tout ça, à en croire Finkielkraut, c'est de la faute des cités, des banlieues, de la religion qu'on y pratique. Et c'est parti pour l'amalgame ! Stop !



N'en déplaise à Finkielkraut, il ne faut pas voir autre chose que la manifestation de la bêtise et de la méchanceté dans ce qui arrive aujourd'hui à l'équipe de France. Ribéry, Anelka, Evra, et c'est bien là le plus grave, ne sont même pas conscients de la portée de leurs actes. Ils ne sont ni éduqués, ni cultivés pour le percevoir. Les transformer en agents d'une puissance occulte venue des banlieues islamisées pour saboter l'équipe de France est dénué de raison. Il convient plutôt de s'interroger sur le fonctionnement du système de formation des élites footballistiques qui, d'une part, produit de tels individus et qui, d'autre part, aboutit à leur conférer un pouvoir immense. C'est d'autant plus atterrant que le même système écarte des personnalités de valeur, des Gourcuff, des Lloris, des Toulalan, des Boumsong (justement vanté par notre philosophe).



Comment en arrive-t-on à une telle faillite en quinze ans ? Comment passe-t-on de Bixente Lizarazu, si fin, si brillant, et dont la carrière sportive d'antan, comme la carrière médiatique d'aujourd'hui est marquée du sceau de l'intelligence, à Ribéry, dont on devine déjà que son destin ne mènera pas aussi loin que Lizarazu ? Que s'est-il passé ?



A ce stade du développement, on est tenté d'inviter le philosophe à élargir le champ de sa réflexion. La faillite de l'élite du football n'est-elle pas le reflet de la faillite des élites à la française ? Sur l'antenne d'Inter ce matin, Guillon ne s'est-il pas amusé à ironiser sur les points communs entre l'actuel gouvernement et l'équipe de France ? Oui, c'est vrai, en 1984, la politique et le football français s'incarnaient dans le tandem Mitterrand-Platini. En 2010, nous en sommes à Sarkozy-Ribéry. N'est-ce point un certain Alain Finkielkraut qui a appelé à voter Sarkozy ?



Oui, le naufrage de l'équipe de France est un miroir. Mais il n'est pas le reflet de la guerre que livre la banlieue islamisée à la Nation. Il est le reflet de la crise des élites à la française, donc, de la crise du sarkozysme.



PS; je signale aussi à Finkielkraut qu'il devrait regarder les « Sopranos » plus attentivement. Certes, Tony n'est pas un saint. Cependant, bien que mafieux et criminel, il est absolument respectueux des valeurs et des traditions familiales du rêve américain couplé à ses ascendances siciliennes. Tony n'est pas un gangsta de L.A, ne pas confondre.
Revenir en haut Aller en bas
bnou sal
Invité



MessageSujet: Pascal Boniface revient sur les declarations houleuses de Alain Finkielkraut   Lun 28 Juin - 11:23

Pascal Boniface revient sur les declarations houleuses de Alain Finkielkraut

Affligeant, consternant, ridicule, pathétique, les qualificatifs pour décrire les comportements des joueurs de l’équipe de France ne manquent pas. Ils se rejoignent dans la condamnation quasi-unanime. Seul Patrick Lozès les défend mordicus aujourd’hui, sauf quand ils sont en désaccord avec Rama Yade.


Dans le flot des critiques qui s’abattent de façon justifiée sur cette équipe, on peut distinguer trois approches. La première, à laquelle j’appartiens, réunit ceux qui ont fait confiance à cette équipe et qui ont cru à la répétition du scénario de 2006, un départ poussif et une montée en puissance. Ceux-là se sentent doublement trahis. La deuxième rassemble ceux qui aiment l’équipe de France et qui prévoyaient depuis déjà deux ans que l’on allait à la catastrophe. Au-delà de la part de « self-fulfilling prophecy » (prophétie auto-réalisatrice), ils peuvent dire que la réalité a dépassé leurs plus sombres prédictions. Enfin, la troisième approche regroupe ceux qui n’aiment pas l’équipe et qui éprouvent une joie malsaine à la voir dans les pires difficultés.

Alain Finkielkraut appartient à cette dernière école. On se rappelle qu’en 2005, ce philosophe s’était gaussé de l’équipe « black, black, black » dans une interview au journal Haaretz, où il attribuait l’origine de la crise des banlieues à un problème ethnique. Il avait par la suite affirmé qu’il avait été mal compris, mais les journalistes d’Haaretz avaient répondu qu’ils tenaient à disposition l’enregistrement de la conversation, et Alain Finkielkraut n’avait pas demandé à ce qu’il soit rendu public. Par la suite, il s’était offusqué que des Français puissent vibrer lors de la qualification de l’équipe d’Algérie. Samedi soir sur Europe 1, il a déclaré « on a plutôt envie de vomir avec la génération caillera, il est temps de ne plus sélectionner des voyous arrogants et inintelligents et de sélectionner des gentlemen. Il faut prendre acte des divisions ethniques et religieuses qui minent cette équipe. L’équipe de France est une bande de voyous qui ne connaît comme morale que celle de la mafia. » a conclu celui qui avait vigoureusement défendu Polanski, récemment accusé d’avoir sodomisé une jeune fille de 13 ans. Il est implacable avec Anelka pour avoir proféré le MOT.

Il rend néanmoins un hommage à Boumsong, joueur noir et non sélectionné, qui « s’exprime dans une langue élégante ». On sent un peu l’histoire de l’antisémite qui dit avoir un ami juif, puisque Alain Finkielkraut trouve qu’il y a un joueur noir qui parle bien français.

Après ses déclarations sur l’équipe « black, black, black », Alain Finkielkraut avait été repris de volée par le monde du football, Lilian Thuram en tête. Lilian Thuram qu’il sera difficile, même à Finkielkraut, de présenter comme un voyou. Il est pourtant footballeur, noir, issu de la banlieue. Finkielkraut qui aime le foot était de ce fait rejeté par les joueurs et les éducateurs. Il en éprouve du ressentiment.

Si le comportement des joueurs de l’équipe de France est condamnable, les propos du philosophe le sont également. Il ne critique pas les joueurs pour ce qu’ils FONT, mais pour ce qu’ils SONT : des jeunes issus de la diversité et des banlieues.

Si Le Pen avait tenu de tels propos, on peut penser que les journalistes l’auraient contredit. Mais là non, on ne contredit pas le philosophe, au contraire, on lui permet de répéter son message dans le JDD et ce matin dans France Inter.

Il y a finalement une logique dans la pensée de Finkielkraut. Les Noirs et les Arabes sont des voyous, les joueurs de l’équipe de France sont principalement des Noirs qui viennent des banlieues ; ils sont donc des voyous. S’il y a certainement dans l’équipe des joueurs dont les valeurs morales sont critiquables, peut-on dire que l’on peut mettre les 23 dans le même sac ? Peut-on expliquer la débâcle actuelle par les divisions ethniques et religieuses ?

Une fois encore, Alain Finkielkraut semble obsédé par la question ethnique ou religieuse à laquelle il ramène tout. Le problème est un problème d’individu ou de groupe, pas un problème de religion ou d’origine ethnique. Faut-il ne sélectionner que des joueurs de la même origine, en faire une équipe ethniquement homogène ? Faut-il rappeler à Alain Finkielkraut, chantre de l’homogénéité, que même l’équipe d’Israël est diverse puisqu’il y a des Arabes qui en font partie ?

Faut-il exiger des joueurs qu’ils puissent employer l’imparfait du subjonctif avant de porter le maillot bleu ? Doit-on procéder à la sélection à partir du classement de l’ENA ou d’un tirage au sort dans le bottin mondain ? Alain Finkielkraut a publié récemment Un Cœur intelligent ; il a un cerveau purement émotionnel dès qu’il s’agit de foot. Il lui reste à supporter l’équipe de Nouvelle-Zélande. On en appelle en effet les joueurs les « All Whites ».



http://www.islamenfrance.fr/index.php
Revenir en haut Aller en bas
 
Alain Finkielkraut le guide de tel aviv !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIMADA ? :: LA LAÏCITE-
Sauter vers: