LIMADA ?
LIMADA ?

ETUDES DES SCIENCES ISLAMIQUES EN LANGUE ARABE
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ETRE FRANCAIS C 'EST ETRE ANTI-MUSULMAN... C' EST CLAIR!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 187
Date d'inscription : 05/07/2008

MessageSujet: ETRE FRANCAIS C 'EST ETRE ANTI-MUSULMAN... C' EST CLAIR!   Ven 18 Déc - 15:43

IDENTITE NATIONALE

Intervention à la Préfecture de l’Aube, lors du débat sur l’identité nationale

lundi 14 décembre 2009, par Bernard Dick

Identité nationale

M. le Préfet, Mesdames, Messieurs, chers concitoyens,

Je suis très heureux de participer à cette réunion sur l’identité nationale, sujet qui me touche particulièrement puisque je suis en France depuis 52 ans et naturalisé depuis mars 1968.

Quand la France accorde la nationalité française elle fait honneur au récipiendaire. Mais toute naturalisation comporte en premier lieu des devoirs ensuite des droits.

Quand un étranger quitte son pays où il ne trouve pas ce qu’il cherche, c’est qu’il aspire à une vie meilleure pour lui et pour sa famille. La France, terre séculaire d’accueil, terre de liberté, a accueilli dans son histoire plusieurs vagues d’immigrants. Même du temps de la Gaule ce sont des chrétiens de Syrie qui ont christianisé la vallée du Rhône (St Pothin, St Irénée). Plus tard d’autres vagues migratoires, en symbiose avec les autochtones, ont façonné ce merveilleux pays (les Italiens, les Russes, les Arméniens, les Polonais, les Espagnols, les Hongrois, les indochinois, les Portugais, etc …) et tout récemment, des immigrants d’Afrique du Nord, d’Afrique subsaharienne et de Turquie.

La dernière vague migratoire échappe à la règle d’une vraie intégration. On accuse a tort le pays d’accueil sans s’interroger sur le problème inhérent à la culture des nouveaux arrivants et en particulier à la religion musulmane.

Depuis la politique du regroupement familial, la France subit une crise identitaire. Les nouveaux arrivants tout en ayant les mêmes droits que les autres citoyens du pays peinent à accepter la culture du pays d’accueil et tentent par tous les moyens, sous couvert de préceptes religieux de créer un communautarisme et veulent adapter la France à leur culture et non l’inverse. D’où, de la part des politiques, les multiples accommodements et entorses que la France encaisse et qui lui font perdre son âme tout en créant la révolte silencieuse du simple citoyen. Par exemple, la votation suisse contre les minarets est un signe du ras le bol du peuple suisse.

La prise en main de la communauté musulmane par des prêcheurs Salafites de certaines mosquées fait émerger les revendications fondamentalistes dans l’espace public de la République. De même l’intronisation de l’UOIF (Union des Organisations Islamique de France) branche des Frères Musulmans, qui prône un islam politique, (gouvernance divine, Coran en guise de constitution) comme principale force du CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) n’a que compliqué la gestion des affaires musulmanes en France. Et c’est ainsi que le fossé s’est creusé entre les musulmans eux-mêmes et entre eux et la République.

Or l’identité nationale est un creuset dans lequel tout citoyen, peu importe ses origines, sa race, sa croyance ou sa non croyance devrait trouver sa place aux conditions suivantes :

• délaisser ses attaches politiques et civiques (élections…) au pays d’origine.

• accepter l’égalité homme/femme

• respecter la laïcité et laisser la religion dans la sphère privée

• accepter de défendre la France par les armes

• faire preuve de bonne connaissance de la langue française, de l’histoire de France, de la culture française et des institutions françaises

• participer à la promotion de la France, entériner son idéal : liberté, égalité, fraternité.

• respecter le drapeau français et l’hymne national.

Mais mon identité nationale enrage devant les entorses à notre culture, à notre laïcité et à toute atteinte aux droits de la femme : Je veux citer quelques accommodements pour ceux qui n’ont pas encore saisi la profondeur de la menace que subissent la République et l’identité française :

Ainsi sur le plan religieux : • salles de prières pour les musulmans dans les entreprises

• interruption du travail aux heures de prière dans l’industrie

• subventions de mosquées par la République. Bail emphytéotique de 99 ans par les municipalités. C’est une flagrante opposition à la loi de 1905.

• occupation de rues les vendredis à Paris (Barbès, rue Myrha, Puteaux etc…) Lyon et Marseille.

• haut-parleurs dans les rues de Paris le vendredi

• formation des imams par l’institut Catholique de Paris

• des imams étrangers ne parlant pas français.

• des imams intégristes du style de M. Bouziane de Vénissieux : ils sont 8000 sur le territoire national !

• des imams algériens, marocains, turcs pour la période du ramadan

• influence de l’Algérie sur la mosquée de Paris

• création de cimetières musulmans etc…

Sur le plan de l’éducation : • port du voile dans nos universités

• contestation des cours d’histoire et réécriture de l’histoire coloniale

• interdiction aux femmes d’enseigner l’histoire de l’islam

• instauration d’écoles dans les mosquées et cours d’arabe religieux bénéficiant de subventions publiques sous couvert d’associations à buts culturels

• dispense de cours de gymnastique pour les jeunes filles

• refus de la mixité scolaire

• ouvertures de collèges et lycées privés islamiques

• cours annulés pour cause du Aïd

• fini les arbres de Noël dans les écoles

• fini le porc dans les cantines des écoles

Sur les habitudes alimentaires :

• prolifération des produits « halal » avec la complicité de l’industrie agro-alimentaire. C’est le consommateur qui paye indirectement la redevance à la mosquée

• fini le porc dans les hôpitaux, les prisons et dans le transport aérien

• cassoulets, choucroutes, potées, jambons, saucisson sans porc donc halal !!

Dans la vie sociale :

• pour les musulmanes : horaires spéciaux dans les piscines et les salles de sport

• exigence de gynécologues femmes pour les musulmanes

• autorisation d’absence des agents de confession musulmane pour l’Aïd

• compétitions olympiques avec le voile

• remboursement de la circoncision « rituelle » par la Sécurité Sociale

• tolérance de la polygamie par la Sécu et la CAF

• mariage endogamique en France ou au pays, tout sauf épouser un non-musulman, ce qui permet une immigration de fait. Et si le conjoint n’est pas musulman, il doit devenir musulman. De toute façon les enfants sont de fait musulmans

• poursuite des excisions

• tolérance du voile sous toutes ces formes (burqa, niqab …) : étendards ambulants de l’intégrisme politique musulman etc …

Mais le plus révoltant pour un citoyen français c’est de voir, l’Etat, les politiques et même la presse, complices de la main mise de l’extrémisme religieux islamique sur la République. C’est de l’auto-islamisation par les élites, qui se traduit par :

• la création du CFCM avec l’octroi des sièges au prorata de la surface des lieux de prières et non pas au nombre de fidèles.

• pas d’engagement républicain imposé aux associations islamiques du CFCM qui ne reconnaissent nullement ni la démocratie, ni la liberté religieuse, ni l’égalité homme/femme ni le droit de changer de religion.

• la complaisance de l’Etat envers le double discours de l’idéologue des cités Tarek Ramadan

• le Ministère des Finances lorgne sur les Banques islamiques

• la discrimination positive

• l’indulgence envers les rappeurs qui « niquent le République »

• la tolérance des zones de non droit dans la République (drogues, économie parallèle, agressions contre pompiers, médecins, police …) En 2005 les émeutes avaient touché 800 communes, 300 écoles vandalisées ou brulées encouragées par les fondamentalistes. 80% des agressions visaient les symboles de la République

• l’indulgence de l’Etat et de la police à l’égard des musulmans

• tolérance face à l’irrespect de l’hymne national dans les stades

• racisme anti-français : les français sont traités de « sous chiens »

• tolérance de la présence de drapeaux turcs et maghrébins dans les salles de mariages

• le drapeau tricolore remplacé à la mairie de Toulouse par le drapeau algérien puis brûlé sur la place publique sous le regard de la police qui n’a pas reçu l’ordre d’intervenir. Explication révoltante : c’était un évènement « festif »

• Organisation d’un pèlerinage à la Mecque par l’armée française pour les militaires musulmans

• endoctrinement fondamentaliste dans l’espace carcéral

• ajout de fêtes musulmanes au calendrier

Alors, dans la foulée :

• allons-nous accepter les tribunaux de la charia, l’institution de la polygamie, le châtiment de la femme, la peine de mort pour les femmes adultères, les homosexuels, les apostats.

• allons-nous accepter de museler la presse, de supprimer la liberté de critiquer toutes les religions ?

• allons-nous régulariser les clandestins « sans papiers » qui violent nos frontières ?

• allons nous nous soumettre aux diktats des certains états théocratiques et se sacrifier sur l’autel des intérêts économiques et du politiquement correct ?

Il appartient à l’Etat de faire respecter la citoyenneté. La nationalité française doit être retirée à tout binational qui effectue un service militaire dans une armée étrangère ou dans des groupes armés, (Ex. Algérie, Maroc, Israël, Afghanistan 1.100 y sont passés, Irak etc…La double allégeance est incompatible avec l’identité nationale. Elle doit être bannie.

Si nous continuons ainsi, personne ne pourra plus dire : « j’ai une identité nationale », car nous devons tous, contraints ou forcés, faire un jour partie de la Umma (la nation musulmane) ou finir dans la dhimma 1. L’histoire de la colonisation musulmane du Moyen-Orient, de l’Egypte, de l’Afrique du Nord et de la Turquie devrait nous faire réfléchir… d’où l’intérêt d’apprendre l’histoire.

Nous avions cédé à Munich pour éviter la guerre. Nous avons eu la guerre et nous avons subi ses souffrances. Allons-nous nous soumettre au fascisme religieux du 21e siècle ?

Bernard DICK

Correspondant Régional Champagne-Ardenne de Riposte Laïque

(1) « Combattez ceux qui ne croient pas en Dieu ni au jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’interdisent Dieu et son envoyé et qui, parmi ceux qui ont reçu l’Ecriture, ne suivent pas la religion de la vérité – et cela jusqu’à ce que, de leur main, ils payent la capitation en signe d’humilité (Le Coran : 9 : 29)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.limada.net
 
ETRE FRANCAIS C 'EST ETRE ANTI-MUSULMAN... C' EST CLAIR!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIMADA ? :: liberté d 'expression ...la parole est à vous .-
Sauter vers: