LIMADA ?
LIMADA ?

TARIQ RAMADAN COMMUNAUTÉ PLURIELLE DE SOUTIEN
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland


Partagez
 

 Etre possédé par un djinn : vérité et remède

Aller en bas 
AuteurMessage
ali



Messages : 359
Date d'inscription : 07/07/2008

Etre possédé par un djinn : vérité et remède Empty
MessageSujet: Etre possédé par un djinn : vérité et remède   Etre possédé par un djinn : vérité et remède EmptyMer 1 Mai - 14:11

Etre possédé par un djinn : vérité et remède




Un homme est venu frapper à ma porte pour solliciter mon aide. Je me suis levé pour l’accueillir alors que j’étais très fatigué. Je fus surpris en le voyant. Il était géant et semblait en parfaite santé. Il n’avait pas non plus l’air pauvre. Sans introduction, il commença à me parler.
« Je suis possédé (habité) » me dit-il. Je lui demandai de répéter ce qu’il dit. Il répéta sa plainte en affirmant qu’il était « habité » (maskoun) ! Je dis : « Et qui t’a habité ? » Il dit : « Un djinn tyrannique m’a vaincu !! »
Je dis en riant : « Pourquoi ne l’as-tu pas habité toi ? Tu es un homme grand et large ? » Il se tut perplexe. J’observai ses traits et son état général et lui dis : « Je ne pense pas que tu sois possédé, as-tu des crises ? » Il ne dit pas plus qu’il était possédé …Un grand nombre de femmes et quelques hommes viennent me voir pour se plaindre comme cet homme, et je m’employais à réconforter l’anxieux, à apaiser l’inquiet et à rétablir l’équilibre psychique et intellectuel de tel et d’untel …
Je sentis que les crises spirituelles et les troubles psychiques étaient derrière cette prétention que le djinn occuperait ce corps ou toucherait ce malheureux. Il m’est arrivé d’avoir recours aux incantations « rouqy » et récitations et donner quelques conseils afin d’améliorer l’état de ces malades, mêmes si la dissipation de leurs illusions prend beaucoup de temps…
Certains connaisseurs des sciences religieuses me parlèrent et constatèrent que je réprouvais l’attitude de ces malades. Ils dirent alors : Pourquoi rejettes-tu l’idée qu’ils soient possédés par les djinns ?
Ma réponse était précise : Le noble Coran a expliqué l’hostilité de Satan et de ses descendants à l’encontre d’Adam et de ses descendants. Il indique que cette hostilité ne dépasse pas le cadre de l’insufflation et de la tromperie « Excite, par ta voix, ceux d’entre eux que tu pourras, rassemble contre eux ta cavalerie et ton infanterie, associe-toi à eux dans leurs biens et leurs enfants et fais-leur des promesses. Or, le diable ne leur fait des promesses qu’en tromperie » (17 :64)
Dans cette offensive, Satan  ne possède rien de contraignant. Il n’a que le pouvoir de duper les distraits : « Je n’avais aucune autorité sur vous si ce n’est que je vous ai appelés, et que vous m’avez répondu. Ne me faites donc pas de reproches, mais faites-en à vous-mêmes … » (14 :22)
Ce sens se répète à un autre endroit : « Et Satan a très certainement rendu véridique sa conjecture à leur égard. Ils l’ont suivi donc, sauf un groupe parmi les croyants. Et pourtant, il n’avait sur eux aucun pouvoir » (34 : 20-21)
Satan ne place aucun obstacle matériel devant celui qui se rend à la mosquée ! Il ne pousse pas l’ivrogne par derrière pour s’incliner au péché dans un bar ! Il ne possède que le pouvoir de ruser et de tromper, il ne peut rien faire d’autre …
L’un d’eux me dit : « C’est vrai ! Mais ce que tu as dit n’exclut pas le fait que certains rebelles parmi les djinns puissent tourmenter le musulman et lui faire du mal ! » Enervé, je dis : « Les djinns seraient-ils spécialisés dans la possession des musulmans, seulement ? Pourquoi aucun allemand ou japonais ne s’est plaint d’être possédé par un djinn ? »
La réputation de la religion s‘est ternie à cause de la propagation de ces illusions au sein des religieux particulièrement ! Vous savez que la science matérielle s’est élargie et que ses fondations sont fortement ancrées, par conséquent, si le monde métaphysique tourne autour de ce cadre, alors l’avenir de la foi est en danger. Analysons plutôt les maux de ces plaignants avec réflexion et méditation. Apaisons leurs esprits épuisés. Accuser les djinns de ce qu’ils n’ont pas fait n’a aucun sens !!
Un ami vint à moi et me dit : Je pense que tu devrais écouter l’avis des savants à ce sujet ! Je dis : Leur opinion est la bienvenue, donne-moi ce que tu as …
Il dit : « Le fait que le djinn puisse posséder l’homme est établi dans le Coran et dans la Sunna. Quant au Coran, Dieu dit : « Ceux qui mangent l’intérêt ne se tiennent (au jour du Jugement Dernier) que comme celui que le toucher de Satan a bouleversé » (2 :275).
Quant à la Sunna, le Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, dit : « Le diable est en l’homme comme l’est le sang qui coule dans les veines ». Il dit aussi : « Ma nation périra par la tuerie, par la peste et par le transpercement de vos ennemis les djinns. Et chacune de ces morts est un martyr ». Il dit également : « Chaque enfant qui né est piqué par le diable, il se met alors à pleurer, sauf le fils de Marie et sa mère que la Paix soient sur eux deux »
Cheikh Mansour Nassif, que Dieu lui fasse miséricorde, dit : « Il s’agit d’une réalité tellement répandue et constatée que lorsque ‘Abdoullah, le fils de l’imam Ahmed, posa la question à son père – comme ceci est évoqué dans aakaam al Murjan – en disant : « Père ! Des gens disent que le djinn ne peut pas rentrer dans le corps du possédé parmi les hommes ! » Il dit : « Ils mentent, il parle même à travers cet homme possédé ! » Puis, cheikh Mansour dit : « A travers ceci, la vérité s’est manifestée. Quiconque le veut, qu’il croit, et quiconque le veut qu’il mécroie ! »
Je dis : Mêler la foi et l’incroyance  à ce sujet n’a pas de sens. Cela résulte probablement de l’excès de certains religieux dans la volonté d’établir des questions marginales. Quant aux jurisconsultes, ils sont exempts d’une telle attitude. L’astronome se soucie peu de savoir que les conduits d’Alexandrie se déversent dans le désert ou dans la mer Méditerranée, ou que les navires commerciaux traverse le canal de suez ou contourne le cap de bonne Espérance …
Ce qui m’importe, ce sont les croyances de l’islam ainsi que le présent et l’avenir de la révélation divine !
Lorsque les journaux ont relayé l’information selon laquelle cheikh ‘Abd al-‘Aziz ibn Baz a sorti un djinn bouddhiste de l’un des bédouins, et que ce djinn s’est converti à l’islam, j’observais le visage des lecteurs et je ressentais en leurs esprits le grand fossé entre la science et la religion … La valeur du Coran est beaucoup plus importante que ce genre de question …
Revenons aux arguments cités par notre ami prouvant que Satan habite le corps de l’homme qu’il influence comme il le veut !
Quant au verset : « Ceux qui mangent l’intérêt ne se tiennent (au jour du Jugement Dernier) que comme celui que le toucher de Satan a bouleversé » (2 :275), l’ensemble des exégètes disent que ceci se produira le Jour du jugement dernier. La raison de cette exégèse, est que nul n’a jamais vu les usuriers tombés comme des possédés dans les rues risquant de se faire piétiner par les pieds !
Par conséquent, ils estiment que cela se produira le jour du jugement dernier en châtiment de leur cupidité et de leur convoitise.
Cheikh Rachid Rida dit (dans tafsir al-manar) : « Le verset ne confirme pas que les crises d’épilepsie sont provoquées réellement par Satan, mais ne le nie pas non plus. Il s’agit d’une question qui soulève une divergence entre les mou’tazilites et certains sunnites : Satan a-t-il un autre moyen d’influencer l’homme en dehors de l’insufflation ? Certains dirent : La crise d’épilepsie est due à la possession de Satan comme l’indique le sens de la parabole, même si ce n’est pas un texte catégorique à ce sujet. Par ailleurs, Il est établi chez les médecins contemporains que cette crise est une pathologie du système nerveux qui se traite, comme les autres maladies par les comprimés et d’autres traitements modernes. Certaines peuvent être traitées par l’illusion … »
Quant au hadith « Le diable est en l’homme comme l’est le sang qui coule dans les veines », la cause de son énonciation explique son sens !  Safiyya – l’épouse du Prophète que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui,  – dit : « Le Messager de Dieu était en retraite spirituelle. Je suis allée lui rendre visite. Après lui avoir parlé, je me suis levée pour rentrer chez moi. Le Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, s’est alors levé pour m’accompagner. Safiyya habitait dans la demeure d’Ousama ibn Zeyd. Deux hommes médinois passèrent à côté d’eux. Lorsqu’ils virent le Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, ils pressèrent le pas ! Il leur dit : « Doucement ! Il s’agit de Safiyya fille de Houyay ! Ils dirent : « Gloire à Dieu, ô Messager de Dieu » (dans le sens de : comment pourrions-nous douter de toi ?!) Il dit : « Le diable est en l’homme comme l’est le sang qui coule dans les veines, je craignis qu’il ne vous suggère quelque mauvaise pensée »
De toute évidence, le Messager de Dieu, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, voulait couper court aux insufflations que Satan aurait pu suggérer en assistant à ce genre de situation. Et bien que les deux compagnons se défendirent d’avoir à l’esprit le moindre soupçon à l’égard de l’infaillible et exprimèrent l’invraisemblance de cette idée, le Prophète (saws) a voulu couper court à cette insufflation.
Ce hadith n’a donc aucun rapport avec la possession des corps par le diable.
Quant à l’autre hadith stipulant que la peste est le transpercement des djinns et que ces derniers seraient les ennemis des hommes, l’auteur de « tafsir al-Manar » (Rachid Rida) s’est chargé de nous l’expliquer en disant : « Les spécialistes de la scolastique pensent que les djinns sont des corps vivants, légers et invisibles. Par ailleurs, nous avons dit plus d’une fois, que les corps vivants, légers et invisibles qu’on a pu connaître de nos jours à l’aide de microscope, appelés microbes, peut être considérés comme un genre de djinns. Il est formellement établi qu’ils sont la cause de plusieurs maladies. Nous avons dit cela en guise d’interprétation du hadith stipulant que la peste fait partie du transpercement des djinns. Sachant que nous les musulmans, nous n’avons nullement besoin de contester ce que la science a prouvé ou ce que les médecins ont affirmé, ou d’y ajouter quoi que ce soit sans un argument scientifique, dans le but d’authentifier certaines narrations singulières. Et nous remercions Dieu pour avoir fait que le Coran soit plus sublime que de se voir contredit par la science »
Prenons maintenant le hadith évoquant la piqure de l’homme par Satan comme le mentionne les narrateurs ! Nous disons : J’imagine Satan caché en dessous de l’utérus accueillant le nouveau-né rongé par la rancœur lui disant : Mon histoire avec ton premier père n’est pas encore finie. Je vais tenter de t’épuiser comme il m’a épuisé ! Puis, il le pique provoquant les pleurs de ce nouveau-né naïf. Puis, ce dernier accueillera la vie après cela en dehors de l’utérus !
La mère de Meriem (Marie) paraissait inquiète lorsqu’elle s’est réfugiée auprès de Dieu en l’implorant de la protéger ainsi que sa descendance « Je l’ai nommée Marie, et je la place, ainsi que sa descendance, sous la protection contre le Diable, le banni » (4 :36) En tout cas, Marie et son fils sont du nombre des serviteurs vertueux de Dieu. Satan n’a aucun pouvoir sur ce genre de gens !
Analysons la question à travers les avis des savants examinateurs. L’auteur d’al-Manar dit : « Dans le hadith relaté par Abou Hourayra rapporté par al-Boukhari, Mouslim et d’autres, les termes appartiennent ici à la narration de Mouslim : « Tout descendant d’Adam est touché par Satan le jour de sa naissance à l’exception de Marie et de son fils » Al-Baydaoui explique « le toucher » ici par la convoitise d’égarement. Le Professeur, l’imam (Mohamed ‘Abdou) dit: « Si le hadith est authentique, il est à prendre au sens figuré, et peut-être qu’al-Baydaoui faisait allusion à cela … » Cheikh Rachid Rida dit : « Le hadith est unanimement valide-sûr (sahih). Il est appuyé par le hadith évoquant l’ouverture de la poitrine et le lavage du cœur après l’extraction de la part de Satan de ce cœur, il s‘agit plus manifestement d’une métaphore. Le sens probable est qu’il ne reste dans ce cœur aucune part pour Satan, pas même par insufflation comme l’indique ce que dit le Prophète sur son diable « Sauf que Dieu m’a aidé contre lui, il est donc devenu musulman » Dans l’autre version rapportée par Mouslim : « Il ne me commande que le bien »
Puis, l’auteur d’al-Manar dit : « Ce qui est certain chez nous, c’est que Satan n’a aucun pouvoir sur les serviteurs vertueux de Dieu dont les meilleurs sont les prophètes et les envoyés ! Quant au hadith stipulant que Satan n’a pu toucher Marie et ‘Issa (Jésus), le hadith évoquant la conversion du démon du Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, et le hadith mentionnant l’extraction la part de Satan de son cœur, il s’agit d’informations conjecturales étant donné que ces hadiths sont singuliers. Et puisque que le sujet qu’il traite relève de l’inconnaissable « ghayb », or, la foi en l’inconnaissable fait partie des branches des dogmes qui ne peuvent considérer la conjecture conformément à la parole divine : « alors que la conjecture ne sert à rien contre la vérité » (53 :28), nous ne sommes pas tenus de croire au contenu de ces hadiths dans le domaine de nos croyances.
Certains dirent : Les hadiths singuliers sont-ils pris en compte pour ceux qui ont établi leur authenticité ?! L’avis des pieux prédécesseurs est que la connaissance du mode ce qui est cité dans ces hadiths relève de la connaissance de Dieu… »
Même si la position des pieux prédécesseurs m’est préférable, la réfutation des controverses des détracteurs de l’islam implique plus de prudence et de vigilance. Par ailleurs, je n’aimerais pas ouvrir les portes au charlatanisme, à la sorcellerie et à l’imposture sous prétexte que le diable possèderait le corps de l’homme.
D’ailleurs, il y a quelques jours, la police a interpelé un homme qui  s’était acharné sur un malade avec son bâton jusqu’à le tuer. Cet idiot pensait qu’il était en train de frapper un diable  pour la faire sortir. Il disait : Sors ennemi de Dieu ! Cette tragédie s’est terminée par la mort de ce pauvre malade.
Et la plupart de tout ce qu’évoque l’auteur de« aakaam al-morjan fi ahkam al-jaann » sont des récits qui relèvent de la fiction même s’ils sont cités par Ibn Hanbal, Ibn Taymiya et autres.
Nous savons que la terre que nous habitons n’est qu’une poussière dans cet énorme univers animé de vie et d’êtres-vivants ! Oui, il est probable que notre terre ne soit qu’un grain de sable sur l’énorme plage de l’existence dont les dimensions échappent à notre imagination !!
Nous ressentons l’immense étendue de l’univers lorsque nous suivons les recherches des astronomes et les quelques gouttes de connaissance qui se présentent à eux grâce à la méditation de l’espace…
Nous pouvons juger qu’il serait stupide de croire que nous sommes les seuls vivants dans cet immense monde ! Celui qui construit un gratte-ciel ne laisse pas le vent souffler sur ses côtés en se contentant d’habiter une chambre dans le sous-sol …
Le monde est bondé de d’êtres-vivants que Dieu a créés pour témoigner de sa grandeur. C’est par excès de vanité que les hommes pensent qu’ils résument la vie entière.
En méditant le Coran, nous saisissons cette vérité. Dieu dit : « A Lui appartiennent tous ceux qui sont dans les cieux et sur la terre. Ceux qui sont auprès de Lui ne se considèrent pas trop grands pour L’adorer et ne s’en lassent pas. Ils exaltent Sa gloire nuit et jour et ne s’interrompt point » (21 : 19-20), « Parmi Ses signes, il a y a la création des cieux et de la terre et des êtres-vivants qu’Il y a disséminés. Il a en outre le pouvoir de les réunir quand Il voudra » (42 :29)
Les versets sont nombreux, et c’est à partir de ces derniers que nous savons que les descendant sont une sorte de créatures et ne représentent pas toutes les créatures … Il y a les anges dont nous n’allons pas aborder les fonctions maintenant ! Il est probable qu’il existe d’autres créatures dont nous ignorons le mode de vie et leur devenir, et il y a le monde des djinns dont nous allons faire ici allusion à quelques-unes de ses caractéristiques.
Le Coran nous a parlé du plus grand diable, Satan, qui est l’ennemi d’Adam et de ses descendants ! Il nous a parlé des djinns en indiquant qu’ils mangent et se reproduisent, ils sont responsables et parmi eux il y a le croyant et l’incroyant, le pieu et le débauché.
Nous avons su que les djinns ont leur propre vie, qu’ils sont plus forts que nous et qu’ils nous voient alors que nous sommes incapables de les voir. Malgré cela, Dieu a permis à certains hommes de les assujettir à l’instar de Salomon. Dieu décrit son royaume en disant : « Et parmi les djinns, il y en a qui travaillent sous ses ordres, par permission de son Seigneur. Quiconque d’entre eux déviait de Notre ordre, Nous lui faisions goûter au châtiment de la fournaise. Ils exécutaient pour lui ce qu’il voulait : sanctuaires, statues, plateaux comme des bassins et marmites bien ancrées … » (34 :12-13)
C’est dans le même ordre d’idée que le noble Coran nous a dévoilé que les djinns ignorent ce qui relève de l’inconnaissable « ghayb » et que leur penchant vers l’égarement des enfants d’Adam ne dépasse pas le malice et la duperie des distraits. C’est pourquoi Dieu dit en décrivant les pécheurs parmi les hommes : « Et Satan a très certainement rendu véridique sa conjecture à leur égard. Ils l’ont suivi donc, sauf un groupe parmi les croyants. Et pourtant, il n’avait sur eux aucun pouvoir » (34 : 20-21)
Médite cette phrase : «  Et pourtant, il n’avait sur eux aucun pouvoir » pour te rendre compte des limites de son pouvoir de nuire !
Les microbes invisibles font-ils partie du monde des djinns ? L’auteur d’al-Manar ne l’exclue pas, en se référant au hadith évoquant la cause de la peste. Il a peut-être raison ! Il se pourrait que les djinns  puissent maîtriser la connaissance du monde des djinns et avoir le pouvoir de les utiliser pour nuire aux humains !!
Il est probable que le fait de demander aux croyants d’implorer la protection de Dieu à des moments et à des endroits précis, témoigne de cela. En effet, le musulman est tenu de dire en entrant aux toilettes : « Seigneur, je cherche protection auprès de toi contre les djinns mâles et femelles ! » Il dit en ayant des rapports avec son épouse : « Seigneur, épargne-nous le diable, et écarte le diable de la progéniture que tu nous donne ! »
Je ne veux pas m’engager dans un chemin dont on ignore les limites ! Et je ne veux pas préoccuper les musulmans par des choses insignifiantes, alors que leur honneur est bafoué et leurs frontières sont transgressées.
Il y a des prêtres dans les monastères qui prétendent contrôler les djinns. Des hommes parmi nous le prétendent également …
L’occasion se présente devant les charlatans pour s’imposer !! Il n’est pas permis d’oublier ce que Dieu dit à chaque musulman : «  Et ne poursuis pas ce dont tu n’as aucune connaissance. L’ouïe, la vue et le cœur : sur tout cela, en vérité, on sera interrogé » (17 :36)
Le véritable musulman est celui qui s’oppose aux fictions, se tient à la certitude, et ne se laisse pas provoqué par les futilités des malades …
J’ai lu ce hadith, qui m’a interpellé l’esprit,  relaté par ‘Ata ibn Rabah. ‘Ata dit : Ibn ‘Abbas me dit : Veux-tu que je te montre une femme parmi les gens du Paradis ? Je dis : Oui ! Il dit : Cette femme noire est venue voir le Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, et lui a dit : « Je suis épileptique, et quand je suis en crise, je me découvre. Prie Dieu pour moi ! » Il dit : « Si tu veux, tu patientes et tu recevras le Paradis en récompense, et si tu veux je prierai Dieu pour qu’il te guérisse » Elle dit : « Je patienterai, mais prie Dieu pour moi pour que je ne me découvre plus » Il pria pour elle …
Cette femme atteinte d’épilepsie préféra mourir avec cette maladie en étant assurée d’entrer au Paradis comme lui a annoncé le Messager de Dieu, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui. Tout ce qu’elle voulait, c’est que son corps ne se découvre plus pendant sa crise, et le Prophète s’est chargé de cela pour elle … Je me suis dit : « Si cette maladie était due à un démon, le noble Prophète l’aurait-il laissé captive de ce maudit ?! Je ne pense pas …
Que se passerait-il si cette femme appartenait à notre époque ? Peut-être serait-elle traitée par électrochocs pour guérir ! Certains pourraient dire : « Elle est possédée par un démon. Ils la roueront alors de coups jusqu’à ce que sorte ce prétendu démon ! Peut-être que son âme sortirait sous ses coups violents …
Rien ne m’empêche de discuter cette question avec un esprit modéré et ouvert ! Ce que je refuse fortement, c’est d’introduire la notion de croyance et d’incroyance dans cette question, comme si la religion dépendait de l’attitude des effrontés ou du penchant des fous !!
L’erreur ou l’exactitude concerne ici le diagnostic de la maladie. Et je peux bien exclure sans aucune gêne ce que les autres veulent croire car je veux protéger notre nation du charlatanisme, des fétiches, du calcul chronogramme, des lettres numérales, de la prétention de copiner avec les fantômes ou de contrôler les djinns …etc.
La véritable maladie se trouve chez certains qui t’accuse de nier l’existence des djinns et du monde de l’inconnaissable « ghayb » pour la simple raison que tu réfutes leurs illusions. Ces gens sont un fléau contre l’islam.
De nos jours, les gens souffrent l’angoisse et de surmenage. Des jeunes, garçons et filles, sont venus me rencontrer pour se plaindre de la possession du démon et de l’épuisement des nerfs, alors qu’ils n’ont besoin que d’éducateurs compatissants.
En Europe et en Amérique, les psychologues jouent un rôle important dans le traitement de ces drames, sauf que la plupart de ces psychologues appartiennent à l’école de Freud qui est un homme déséquilibré et lubrique, par conséquent les conseils de cette école tourne autour du combat de la frustration et de lâcher la bride à ses passions !
Certes, la frustration permanente peut être à l’origine de fléaux, mais la frustration temporaire est l’un des piliers de l’éducation et de l’élévation … La différence entre les deux ne peut être saisie pour ceux qui sont dénués de foi, pour ceux qui abandonnent la Prière et pour les esclaves des passions.
Il y a quelque chose que les religieux doivent savoir et le faire savoir aux gens : Les démons parmi les hommes et djinns sont partout. Ils tentent en permanence tout être humain. Aussi, chercher protection auprès de Dieu est obligatoire et très utile ! Dieu l’a ordonné à son Prophète en disant : « Et dis : « Seigneur, je cherche Ta protection contre les incitations des diables, et je cherche Ta protection, Seigneur, contre leur présence auprès de moi » » (23 :97-98)
Le Messager de Dieu, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, disait : « Je cherche protection auprès de Dieu, l’Entendant et l’Omniscient, contre Satan le lapidé ; contre sa tentation, l’orgueil qu’il m’insuffle et l’angoisse qu’il provoque en moi » Il disait aussi : « Seigneur Dieu, je cherche protection auprès de Toi contre le fait de mourir sous les décombres ou noyé, et je cherche Ta protection contre les perturbations de Satan à la mort »
Cette attitude est meilleure que de prétendre que le démon habite le corps de l’homme et de ruser pour la chasser par les illusions.
Mohamed al-Ghazali « la tradition prophétique, entre les gens du fiqh et les gens du hadith », traduction par Havre De Savoir
 mouncef znati
Revenir en haut Aller en bas
 
Etre possédé par un djinn : vérité et remède
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIMADA ? :: REFLEXIONS-
Sauter vers: