LIMADA ?
LIMADA ?


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 L'essence de l'Homme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ali



Messages : 319
Date d'inscription : 07/07/2008

MessageSujet: L'essence de l'Homme    Mer 28 Aoû - 9:15

Mohamed Lamri

L'essence de l'Homme


Dans un article précédent, nous avons vu que, à l'origine, c'est de terre que Dieu a créé l'homme, c'est-à-dire Adam, le père de l'humanité. Le Seigneur lui a ensuite insufflé la vie : l'âme.

Cette double genèse fait de l'homme un être curieux et compliqué, avec des caractéristiques spécifiques.

Des questions essentielles se posent fatalement à lui : se connaît-il véritablement? Comprend-il vraiment sa constitution et la dimension double qu'elle implique pour lui? Comment devrait-il la gérer ? Et, l'important, sait-il quelle est son essence et quelle est la condition qui est la sienne dans ce monde?


Un être complexe

D'une part, sa composante matérielle fait de l'homme un semblable de l'animal. D'un point de vue anatomique et physiologique, il est un véritable animal. Doté d'appétences et de penchants, il est mû par des besoins charnels irrésistibles. Créé de terre, c'est sur la terre et de terre qu'il vit. Il y puise toutes ses ressources et moyens de subsistance. C'est pour ces raisons qu'il y est tellement attaché.

C'est sur la planète terre qu'il vient au monde, écoule le séjour éphémère qui lui a été prédestiné, meurt et en sera finalement ressuscité : «C'est d'elle que Nous vous avons créés, en elle Nous vous retournons et d'elle Nous vous ressortirons une autre fois» (s.Taha, v55).

La terre est son univers et son milieu vital. De nos jours, n'est-elle pas comparée, par les astronomes surtout, à un vaisseau spatial ? Cela implique que tous les passagers à bord ne doivent compter que sur les moyens de bord pour subsister. Dieu a créée la terre et y a prédisposé toutes les ressources de subsistance pour tous les êtres vivants qui s'y trouvent et qui s'y trouveront jusqu'à la fin du monde. Apprécions ces versets qui nous ont révélé cette vérité, il y a plus de quatorze siècles :

« Il n'y a point de bête sur terre dont la subsistance ne soit assurée par Le Seigneur.. »

«C'est Lui Qui a créé pour vous tout ce qui se trouve sur la terre, puis Il S'est orienté vers le ciel et en a fait sept cieux. Il est au courant de toute chose ». (La vache, 29)

« Dis: Ne reniez-vous pas [l'existence de] Celui Qui a créé la terre en deux jours, et Lui adopteriez-vous des égaux? Tel est le Seigneur de l'univers (9). C'est Lui Qui y a solidement planté des montagnes massives, l'a bénie et y a prédéterminé les ressources de subsistance en quatre entières et égales journées, telle est la réplique] aux interrogateurs (10)»(s.Fussilat, les versets détaillées).

Mais, en plus de cette origine matérielle, le vicaire de Dieu sur terre est une créature en qui Le Créateur, Exalté soit-Il, a insufflé de Son souffle de vie. C'est ce qui détermine sa deuxième composante spirituelle, pure, divine pouvant aspirer à l'angélisme.

C'est un terrien en chair et en os mais qui renferme en son flanc un souffle divin. C'est une créature à la fois terrestre et divine, spirituelle et matérielle, bestiale et angélique, ayant trait à la bestialité et à l'angélisme.

Cette double composition a été intentionnellement agencée par le Créateur. Il a prédisposé l'homme à vivre dans les deux mondes, matériel et spirituel. C'est une créature rattachée à la terre, car elle lui procure ce dont elle a besoin pour manger, boire, s'habiller et vivre; « Nous n'avons envoyé avant toi que des hommes à qui il a été révélé. Demandez aux érudits du Livre, si vous ne savez pas. Nous n'en avons pas fait(de ces hommes prophètes) des corps qui ne consomment pas de nourriture, et ils n'étaient pas des immortels (Les prophètes, 7 et Cool».

Mais, d'autre part, l'homme est aussi en correspondance avec le monde spirituel et métaphysique. Il a besoin de l'inspiration et de l'illumination célestes, venant lui-même de ce monde céleste. En fait, c'est sa composante spirituelle, c'est-à-dire son âme, qui est descendue du monde sublime. Et, naturellement, il en garde un souvenir plus ou moins conscient. Il reste donc attaché au monde céleste, pour l'ascension spirituelle, vers la connaissance absolue, celle du Seigneur Créateur de l'univers.

C'est ainsi que l'homme a été doté de prédispositions bestiales, qui peuvent l'abaisser au rang de la bête; et en même temps spirituelles, à même de le hisser au rang des archanges, voire au-dessus de certains d'entre eux.

On dit que le rire est le propre de l'homme, mais ce n'est sûrement pas ce qui le distingue de l'animal. L’éthologie a découvert que des phénomènes de joie assimilables à une forme primitive de rire existent chez des mammifères inférieurs, très éloignés de l’homme. Le chimpanzé par exemple, chez qui on a le plus étudié le phénomène, rit à peu près dans les mêmes circonstances que l’être humain.

On dit souvent aussi que ce qui différencie l'homme de la bête c'est la raison, c'est-à-dire l'aptitude et la prédisposition plus ou moins innée à se débrouiller, apprendre, penser et juger. Cela est vrai, mais dans une certaine mesure seulement. C'est une faculté qui existe aussi chez les bêtes, bien qu'elle ne soit pas assez développée chez certaines espèces. D'autres espèces, au contraire, font preuve d'une grande intelligence, telles que les chimpanzés, les chiens, les dauphins... « Toute bête sur terre, tout oiseau volant de ses ailes, constituent des communautés, comme vous. Nous n'avons rien omis dans le Livre. Puis, c'est vers leur Seigneur qu'ils seront ramenés ».

C'est donc une différence importante certes, mais la raison n'en est pas la principale.

Nous ne savons rien sur la nature de l'âme. Le Seigneur en a gardé le secret :

«Ils t'interrogent au sujet de l'âme, Dis : l'âme relève du ressort de mon Seigneur, il ne vous a été donné que peu de savoir».(Voyage nocturne, Al Israe, v.85)

Mais, si telle est la constitution originelle et naturelle de l'homme, pourquoi est-il si désobéissant, insoumis, cruel, méchant, arrogant, orgueilleux? Qualités qu'on ne peut guère attribuer aux anges, ces créatures à qui l'homme ressemble partiellement et que Le Prophète, paix et salut à Lui, a décrites comme "des esprits (âmes) rayonnants, dépourvus d'instincts et de penchants sensuels" ?

Comment, malgré cet extraordinaire honneur dont il jouit auprès du Seigneur qui a fait prosterner ses anges à Adam, l'homme peut s'élever jusqu'au rang des anges, comme il peut aussi descendre jusqu'au plus bas bas, pour vivre presque comme une bête?


Revenir en haut Aller en bas
 
L'essence de l'Homme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIMADA ? :: "LIS"-
Sauter vers: