LIMADA ?
LIMADA ?

Le projet de la Mosquée Al-Ihsan.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 La différence entre le Conseil et la Critique Par l'Imam Zayn ud-Deen Ibn Rajab al-Hanbali

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
YsF



Messages : 48
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: La différence entre le Conseil et la Critique Par l'Imam Zayn ud-Deen Ibn Rajab al-Hanbali    Mer 30 Nov - 18:59

Supposez que quelqu'un désapprouve que soit dénoncée son erreur contraire à la vérité. Dans ce cas, il n'y a aucune considération à avoir pour cette désapprobation, car réprouver que la vérité soit montrée, si elle est en opposition à l'avis de l'individu, ne fait pas partie des choses louables.

C'est plutôt une obligation pour le Musulman d'aimer que la vérité soit clarifiée et que les Musulmans soient mis au courant, qu’elle soit conforme ou contraire à son avis personnel.

Cela fait partie du conseil sincère (nasihah) envers Allah, Son Livre, Son Messager, Sa Religion, les dirigeants et la masse des Musulmans. Et ceci, en fait est l’essence même de la Religion, comme le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- nous en a informés.

Quant au fait de dénoncer une erreur d'un savant qui s'est trompé dans le passé, si la personne adopte un bon comportement dans ses paroles et perfectionne sa réfutation et sa répartie, alors il n'y a aucun mal et il ne sera pas blâmé. Si cela se passe mal, alors il n'a pas commis de péché non plus.

Lorsque les Salafs entendaient une parole qu'ils réprouvaient, ils disaient : « Cette personne n'a pas dit vrai. » Cet exemple est tiré de la parole du Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- : « Abu As-Sanâbil n'a pas dit vrai. » [Rapportépar Boukhari et Muslim. ], lorsqu'il apprit qu'il avait émis le jugement selon lequel une femme, dont le mari était décédé alors qu'elle était enceinte, n'avait pas le droit de se marier avant quatre mois et dix jours (après la mort de son époux).

Les Imams vertueux étaient très rigoureux dans le rejet des opinions faibles de savants. Ils les ont réfutées avec le meilleur degré de réfutation, comme l'Imam Ahmad avait critiqué Abu Thawr et d'autres pour leurs opinions faibles et isolées. Et il était très sévère dans sa réfutation.

Tout cela est de l'ordre de l'apparent, quant à ce qui ne l’est pas, si le but est seulement de montrer la vérité afin que les gens ne tombent pas dans l’erreur à cause des paroles d'une personne qui s'est trompée dans ses opinions, alors il n'y a aucun doute que cette personne sera récompensée selon cette intention et qu'avec cet acte et cette intention, il rentre dans la catégorie de ceux qui conseillent pour Allah, Son Messager, les dirigeants et la masse des Musulmans. Ceci, que la personne qui dénonce l'erreur soit jeune ou âgée.

Mais si l'intention de celui qui réfute est de dénigrer celui qui est réfuté et de le rabaisser en montrant son ignorance et son manque de savoir, alors cela est interdit, que la réfutation soit faite en présence de l'intéressé ou en son absence, durant sa vie ou après sa mort. Cela rentre dans la catégorie des actes condamnés par Allah ta’âla dans Son Livre et Il menace celui qui le commet, pour sa diffamation et sa médisance. Cela est aussi concerné par la parole du Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- :

« Ô vous qui croyez avec vos langues mais pas avec vos cœurs ! Ne causez pas de tord aux Musulmans et ne recherchez pas leurs fautes, car celui qui cherche leurs erreurs, Allah recherchera ses erreurs, et celui dont Allah cherche les fautes, Il l'humiliera, même s'il les a commises dans l'intimité de sa propre maison. »

Toutes ces paroles concernent les savants qui servent de références dans la Religion, quant aux gens de l'innovation et de l'égarement, et ceux qui imitent les savants mais n'en font pas partie, alors il est permis de dénoncer leur ignorance et de montrer leurs défauts dans le but d'avertir ceux qui les suivent.

Cependant, ce point est en dehors du sujet. Et Allah sait le mieux.
Revenir en haut Aller en bas
 
La différence entre le Conseil et la Critique Par l'Imam Zayn ud-Deen Ibn Rajab al-Hanbali
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIMADA ? :: RELATION AVEC ALLAH : coran -hadith--
Sauter vers: