LIMADA ?
LIMADA ?


 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Rechercher
 
 

Résultats par :
 
Rechercher Recherche avancée
Derniers sujets
Navigation
 Portail
 Index
 Membres
 Profil
 FAQ
 Rechercher
Forum
Partenaires
Forum gratuit



Tchat Blablaland



Partagez | 
 

 Les dégâts des mots

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
YsF



Messages : 48
Date d'inscription : 02/11/2011

MessageSujet: Les dégâts des mots    Mar 29 Nov - 10:50

« Que celui qui croit en Allah et au Jour du Jugement dise du bien ou qu’il garde le silence ! »

Sache que les dégâts causés par la langue (les mots, la parole) sont énormes, et rien ne peut être plus salutaire que sa retenue. Ainsi la loi religieuse (coran, hadiths) vante le mutisme et insiste sur l importance du silence.

On rapporte d après un Hadith que : « Le silence est une sagesse mais rares sont ceux qui la pratiquent. »

Le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit dans un hadith : « La foi d un serviteur n acquiert la droiture que si son cœur est droit et le coeur ne peut acquérir la droiture que si la langue est droite. »


Moua’dh Ibn Jabal -qu’Allah l’agrée- demanda au Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- « Ô envoyé de Dieu, serons nous jugés pour nos paroles? Et le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) lui répondit O Ibn Jabal! C’est la moisson de la langue qui jette le plus souvent les gens dans l’Enfer! »


Et d’après Sahl Ibn Saadine As Aaidi -qu’Allah l’agrée-, le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Celui qui me garanti ce qu'il a entre ses mâchoires, et ce qu'il a entre ses jambes, je lui garanti le paradis. »

Et d après Abou Hourayra -qu’Allah l’agrée-, le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Celui qui croit en Dieu et au jour du Jugement, qu il dise du bien ou qu’il garde le silence. »


On a dit a ‘Issa (Jésus) -‘aleyhi sallam- : « Montre nous une œuvre qui nous fait entrer au Paradis ?

Il leur répondit :"Ne parlez jamais"

On lui dit : "Mais on ne peut pas se retenir de parler."

Il leur dit : "Alors parlez pour dire du bien". »

Soulayman (Salomon), fils de Daoud (David) -‘aleyhim sallam- a dit : « Si la parole est en Argent, le silence est en or. »

Et dans les traditions des Compagnons du Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- on rapporte que Abou Bakr -qu’Allah l’agrée- mettait une petite pierre dans sa bouche, pour s empêcher de parler, et il disait en faisant allusion a sa langue : « C’est elle qui me fait engager dans les sentiers dangereux. »

‘AbdAllah Ibn Mass’oud -qu’Allah l’agrée- a dit : « Par Allah, qui, il n y a d’autres divinités que Lui, nul organe n a besoin d être emprisonné plus que la langue qui est déjà derrière derrière 2 obstacles; les lèvres et les dents ! »

Tawuss -qu’Allah l’agrée- a dit : « Ma langue est un lion, si je le libère, elle me dévorera. »

Si tu poses la question sur l origine des grandes vertus du silence (mutisme) sache alors que ces vertus ne sont autres que l absence des péchés causée par la langue comme le mensonge, la médisance, la calomnie, l’ostentation, l’hypocrisie, la perversion, la vilénie, la vanterie, les vaines discussions, les disputes.


Parler de ce qui ne vous regarde pas
--------------------------------------------

Sachant que le capital du croyant est son temps, les instants de sa vie sont précieux et passent sans retour, le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Un des signes de perfection de la foi chez l individu c'est l abandon de ce qui ne le regarde pas. »

Parler de ce qui ne nous regarde pas c est dire ce qui peut être délaissé sans que ce soit un péché, ni un mal présent ou futur; et plus grave encore, c'est de perdre ton temps et de faire perdre a ton interlocuteur son temps, en posant des questions du genre : « Est ce que vous jeûnez ? ». S’il vous répond par oui son jeune perd de sa vertu ultime qui est d être observée en secret, car l adoration en secret est plus élevée: s il répond par « Non », il aurait menti, s il ne réponds pas il aurait méprisé son interlocuteur, et s il ruse pour détourner la question, il gaspillera son énergie etc....

Ainsi par une parole (question) sur quelque chose qui en te regarde pas, tu as exposé quelqu'un a l’ostentation en dévoilant son jeune, ou au mensonge ou au mépris ou a une rude épreuve etc....


Le surplus dans la parole
-----------------------------

C est a définir comme l'excès de parole dans un intérêt quelconque. Si on a besoin de 2 mots pour exprimer quelque chose, d'utile alors le 3eme mot est en plus. Cette indiscrétion n'est pas interdite mais elle est déconseillée. Les domaines de l excès dans la parole sont illimités et le Coran nous désigne ce qui est important et bon a investir par la parole :

« Il n y a rien dans la plus grande partie de leurs conversations secrètes, sauf si l un d eux ordonne la charité, une bonne action, ou une grande réconciliation entre les gens. Et quiconque le fait, cherchant l 'agrément de Dieu, a celui la Nous donnerons bientôt une récompense » (Coran 4/114.)

Le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Heureux est celui qui retient le surplus de sa langue et dépense le surplus de son argent. »

De notre temps, les gens agissent inversement puisqu’ils retiennent le surplus de l argent et distribuent le surplus de la parole.

‘Atta’ -qu’Allah lui fasse Miséricorde- disait : « Les croyants qui vous ont précédés détestaient le surplus de la parole et pour eux le surplus est tout ce qui vient après le Coran, la Tradition, le commandement du bien la pourchasse du mal, et de parler pour un intérêt vital et obligatoire, et ils avaient a l'esprit les versets suivants qui évoquent les anges préposés a notre surveillance : « Alors que veillent sur vous des gardiens, des nobles scribes, qui savent ce que vous faites » (Coran 82/10-12) »

« Il ne prononce pas une parole sans avoir auprès de lui un observateur prêt a l'inscrire. » (Coran50/18.)

Le jour du jugement ! Quel honte pour le fidèle de voir son temps ici-bas rempli de futilités qui n'ont été d'aucun intérêt pour sa foi, ni pour sa vie et quels regrets !

Un des compagnons disait: Parfois quand quelqu’un me parle, j'éprouve autant l'envie de lui répondre que l'assoiffé de boire, mais je m’abstiens de peur que ce soit un surplus de parole.

Parler vainement
--------------------

il est des habitudes des gens de parler dans leurs assemblées ,des femmes des histoires débauchées dans les tavernes, des rois, des riches et leur vie de luxe, et de leur mauvaises habitudes, de rire des gens et de dire des vanités. Cela est illicite.

Allah dit dans le Coran :

« Dans Le Livre, Il vous a été déjà révélé ceci: lorsque vous entendez qu’on renie les signes de Dieu et qu’on s'en rit, ne vous asseyez point avec ceux-là jusqu'a ce qu'ils entreprennent une autre conversation. Sinon, vous serez comme eux. Dieu rassemblera, certes les hypocrites et les mécréants, tous dans l'Enfer. » (Coran 4/140)


Le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Un homme profère un mot pour faire rire les gens de l'assemblée, et par ce mot il chute dans l Enfer plus loin qu'une étoile. »

Il a dit également: « L’homme prononce un mot qui provoque la satisfaction de Dieu ,il ne pensait pas que ce mot atteindrait ce qu'il a atteint et Dieu lui accorde ,par ce mot Sa satisfaction jusqu’au jour du jugement, de même ,un homme prononce un mot qui provoque la colère de Dieu ;il ne croit pas qu’il atteindrait ce qu'il a atteint, et Dieu lui inflige par ce mot Son courroux jusqu’au jour du jugement. »



Le libertinage, l'insulte et la vulgarité
--------------------------------------------

« Al fohche » se définit pas rapport a la clarté de description de certaines choses relatives a la pudeur, Ibn Abbas -qu’Allah l’agrée- a dit : « Dieu est pudique Généreux Il pardonne et Il fait allusion (a propos des choses pudiques au lieu de les exprimer crûment). Il a fait allusion a l'acte sexuel par le mot contact (al lams) » ; d’autres termes sont utilisés pour décrire ce contact. Lorsqu’ils sont trop expressifs, ces termes sont considérés comme fohche.

En général, toute chose qui éprouve la pudeur ne doit pas être citée expressément.

On rapporte que le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Evitez d être grossiers dans votre langage, car Dieu l exalté n aime pas le fohche (grossièreté, obscénité) ni le fait d'être grossier. »

Il -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit également : « Le croyant n'est pas injurieux, ni maudisseur, ni grossier, ni indécent. »

Il -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit également : « Dieu n aime pas les grossièretés, ni les grossiers, crieurs dans les marchés. »

Quant aux insultes, le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « C'est commettre un acte d'indécence que d'insulter un croyant, et c'est de l impiété (kufr) que de le combattre (avec les armes). »

On rapporte que le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « L'un des grands péchés est d'insulter ses propres parents.

Etonnés, les compagnons lui ont demandé: O Envoyé d Allah ! Comment quelqu’un peut-il insulter ses propres parents !

Et le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- leur a répondu : « Il insulte les parents de quelqu’un d autre et celui ci réagit a cela en insultantses propres parents. » »

Quant a l'indécence, le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « L indécence et le langage cru (la ou il faut être pudique) sont 2 branches parmi celles de l hypocrisie. »

Les causes qui poussent a cela sont soit la volonté de nuire a autrui, soit la fréquentation des libertins, et de ceux qui sont habituellement grossiers.

Le fait de maudire
----------------------

Il est dans les habitudes des gens de maudire des objets, des animaux, ou des hommes, et tout cela est blâmable, le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Le croyant n'est pas maudisseur. »

Maudire quelqu’un revient a lui souhaiter du mal ou a demander a Dieu de lui faire du mal, car la malédiction a pour sens l'éloignement du maudit de son Seigneur, alors qu’on doit éviter de maudire même le libertin de son vivant ou après sa mort.

Il y a d'autres savants qui ne déconseillent pas de maudire ceux que Dieu a maudit dans le Coran; en disant par exemple; Que Dieu maudisse les renégats, les injustes etc...


La promesse mensongère
------------------------------

La langue a tendance a promettre très facilement ,alors qu' être fidèle a ses propos est parfois impossible, et dans ce dernier cas si l on a fait l effort de tenir sa promesse sans succès cela n'est pas grave si ce n'est pas fréquent, alors que si l on savait ne pas vouloir ou pouvoir tenir sa promesse au moment ou on la donnait, cela est de l' hypocrisie, Dieu dit dans le coran:

« O vous qui croyez! Soyez fidèles a vos engagements (pactes) » (Coran, 5/1)

Et le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Trois choses font de quelqu'un un hypocrite même s'il jeune, fait sa prière et se dit musulman: Quand il parle il ment, quand il promet il n’honore pas sa promesse et si on lui confie un dépôt il trahit. »

Il ressort de cela que le croyant peut par facilité de la parole, s'exposer a la tentation de devenir hypocrite. Aussi, il est de son devoir d'éviter l'image de l hypocrisie de même qu il évite le fond de l hypocrisie.


Le mensonge dans la parole et le serment
----------------------------------------------------

Ce genre de mensonge relève des péchés graves et des défauts pernicieux. Ceci est attesté par plusieurs hadiths de l envoyé de Dieu en ce sens : «Prenez garde au mensonge! Il est associé a l impudence. Et tous deux conduisent en Enfer.»

- « Le mensonge est l'une des portes de l hypocrisie. »

Passant près de deux hommes qui s'entendaient sur la vente d'une chèvre et qui s échangeaient des serments : L'un d'eux disait « Par Allah ! Je ne peux baisser pour toi son prix au delà de telle somme !

L autre lui répliqua : Par Allah ! Je ne te donnerai pas au delà de telle somme ! L envoyé de Dieu -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit une fois que l'acheteur de la chèvre était passé devant lui : « Le péché et l'expiation s'impose a l'un d eux. »

- « Il y a trois sortes d hommes auxquels Dieu ne s'adressera pas au jour de le Résurrection et ne les regardera pas. Ce sont : Celui qui ne cesse de rappeler son bienfait (al mannane), Celui qui vend sa marchandise a coup de jurements impudiques, Celui qui fait traîner par terre les pans de son manteau. »

- « Contre celui qui fait un jurement impudique pour s'accaparer illégalement les biens d'un musulman, Allah sera courroucé au moment de la rencontre Ultime. »

Il -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit a Mou’adh -qu’Allah l’agrée- : « Je te recommande d'être véridique dans tes propos, de t'acquitter de ce qu’on te confie, d'honorer ton engagement, d'offrir à manger, d'être bienveillant avec les croyants. »

La médisance
----------------

L indécence de la médisance

Il serait long d’expliquer les blâmes relatifs a la médisance. Pour commencer, nous exposerons d'abords les témoignages de la loi religieuse a ce sujet. Ainsi, Allah l'a blâmé dans Son Livre révélé. IL a comparé le médisant a celui qui dévore une charogne:

Il a dit :

« ...Et ne médisez pas les uns des autres, L un de vous aimerait-il manger la chair de son frère mort? (Non!) Vous en aurez horreur,.... » (Coran19/12)


Et le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Tout ce qui appartient a un musulman est illicite pour les autres musulmans son sang, ses biens son honneur»

La médisance touche surtout l'honneur de la personne, mais vu ses effets, Le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- l'a associé dans ce hadith aux biens et au sang.

D après Abou Barza -qu’Allah l’agrée-, le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Ne soyez pas jaloux les uns des autres, ne vous haïssez pas, ne vous accusez pas de débauche, ne tournez pas le dos les uns aux autres, ne médisez pas les uns des autres, et soyez des serviteurs de Dieu, frères entre vous. »

Et d'après Jaber et Abi Said -qu’Allah l’agrée-, le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Prenez garde a la médisance, elle est plus dangereuse que l adultère, car l homme s'il commet l'adultère peut se repentir et a Dieu, d accepter son repentir, alors que le médisant ne serait pardonné par Dieu que lorsque celui qu’il a médit lui aurait pardonné »


Anas -qu’Allah l’agrée- rapporte que l Envoyé de Dieu -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « J ai passé lors du voyage nocturne, près de certains gens qui griffaient leurs visages.

J ai dit : "Qui sont ces gens la O Gibril ? Ce sont dit-il ceux qui médisent des gens et portent atteinte a leurs honneurs. »


Salim Ibn Jaber -qu’Allah l’agrée- a dit : « Je me suis adressé au Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- et je lu ai dit : "Apprends moi quelque chose qui me sera profitable, et il me dit: "Ne dédaigne rien des actes méritoires, même s'il s'agit de frotter le récipient du puits public, ou de rencontrer ton frère le visage souriant et quand il s en va de ne pas médire de lui. »


Al Baara -qu’Allah l’agrée- a dit : « Le Prophète -salla Allahou ‘alayhi wa salam- nous a fait un serment (a voix élevée), au point que les vieilles personnes de chez elles l'ont entendu, il a dit :

"O, Vous groupe de ceux qui ont la foi au bout de la langue et non dans le cœur, ne médisez pas des musulmans, et ne cherchez pas à dévoiler leurs intimités.

Ne suivez pas les traces de leurs défauts pour les dévoiler, car celui qui s'applique a dévoiler l'intimité de son frère, Dieu lui dévoilera son intimité et l'exposera a la honte dans sa propre demeure. »


Définition de la médisance
-------------------------------

Sache que la médisance est le fait de parler de ton frère en des termes qui lui auraient déplu s'il l’avait su. Que ce soit en évoquant des défauts relatifs a son corps, son caractère, son origine, ses œuvres, ses paroles, sa vie ou sa religion et même en ce qui concerne ses vêtements, son foyer ou sa monture.

a) Médire du corps

C’est dire qu’il a les yeux chassieux (amach), qu’il louche, qu’il est chauve petit trop grand noir, pale, ou n importe quelle autre description déplaisante.

b) Médire de l origine

C'est dire d'une personne que son père est africain (nabati), hindou cordonnier éboueur libertin, ignoble ou d'autres qualifications qui lui seraient déplaisantes.

c) Médire du caractère

C et dire de quelqu'un qu’il est de mauvais caractère, avare orgueilleux, ostentatoire, trop coléreux, incapable, de cœur fragile, etc....

d) Médire de ses actes de foi

C'est de dire de quelqu'un qu’il vole, il ment, il boit de l alcool, il est injuste, c'est un traître, il est négligent pour sa prière, ou sa zakat, ou dire qu’il ; ne parfait pas sa génuflexion (roukou’) ou son Soujoud, qu’il ne fait pas attention aux souillures, il n'est pas obéissant envers ses parents, il ne met pas sa zakat la ou il faut et ne la gère pas bien, il ne fait pas attention lors de son jeune a la médisance et aux obscénités, il s'attaque a l honneur des gens etc....

e) Médire de ses actes dans la vie

C'est dire :il est de mauvais caractère, il néglige les gens, il ne reconnait a personne le droit sur lui, il se croit ayant droit sur tout le monde, il mange beaucoup, il dort beaucoup, il dort a n importe quel moment de la journée, et s'assoit n'importe ou etc....

f) Médire d'une personne pour ses vêtements

C'est dire qu’il a une manche très large, ses vêtements sont sales, son habit est long etc.... Selon certaines opinions on ne commet pas de médisance quand on blâme les défauts dans la religion de quelqu'un, car on blâme ce que Dieu a blâmé.

Alors il est permis de critiquer quelqu'un pour ses péchés et le blâmer .Et la preuve c'est que l Envoyé de Dieu -salla Allahou ‘alayhi wa salam- quand on lui a parlé d une femme qui était pieuse et jeûneuse, mais qu’elle nuisait a ses voisins, alors l Envoyé de Dieu -salla Allahou ‘alayhi wa salam- a dit : « Elle est dans le feu.


Par Abou Hamid Al-Ghazzali
Revenir en haut Aller en bas
 
Les dégâts des mots
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LIMADA ? :: PROJET ABU HAMID AL GHAZALI (1058-1111)-
Sauter vers: